Coussin classique contre coussin cervical

Rate this post

C’est à se demander si la question mérite d’être posée. Un coussin cervical a-t-il plus d’avantages que le bon vieux coussin classique ? En quoi est-il innovant ? C’est que vous allez comprendre en parcourant les lignes qui suivent.

Le coussin classique

Vous faites peut-être encore partie des résistants qui continuent de « confier leurs nuits » à leurs bons vieux coussins. Pourtant, sans que vous ne vous en rendiez compte, ceux-ci sont à la base de plusieurs de vos malaises corporels. Le coussin classique souffre d’un défaut majeur : sa forme n’est pas le fruit d’une étude. De plus, toute personne qui s’en est servi sait qu’il arrive fréquemment qu’il passe en dessous des épaules, causant par la même occasion une déformation de la position de la colonne vertébrale.

Il convient d’ajouter aussi que les tissus et le contenu de ces oreillers ne sont pas les meilleurs qui soient, et qu’ils peuvent être à l’origine de chaleur intense dans les nuits chaudes de l’été. Ce ne sont là que quelques caractéristiques du coussin classique. Maintenant, essayons de voir ce qu’il en est du coussin cervical.

Le coussin cervical

Contrairement au coussin classique, le coussin cervical à un objectif bien défini, qui a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs études. Il vise à optimiser le sommeil de son utilisateur tout en lui évitant de développer des douleurs corporelles. Pour être plus précis, il faut dire que c’est déjà la forme de ces oreillers qui a été imaginée pour atteindre ces résultats. Mais au-delà de la forme, il faut mentionner les tissus et les éléments qui entrent en ligne de compte dans la fabrication du coussin cervical et qui sont aussi de nature à procurer le confort. Le coton, le latex, les matières synthétiques et autres sont aujourd’hui étudiés afin de ne plus être la cause d’un sommeil désagréable. En d’autres termes, il est préférable aujourd’hui d’avoir dans son lit un coussin cervical pour préserver son corps et dormir dans de bien meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *